ACAT

 L’ACAT

L’Action des Chrétiens pour l’abolition de la Torture est une association chrétienne œcuménique (regroupant catholiques, protestants, orthodoxes), fondée en 1974
L’ACAT proclame l’éminente dignité de l’être humain qui est le fondement des droits de l’Homme. Elle défend les valeurs universelles des droits de l’homme et du droit humanitaire et la nécessité de les respecter.

Sa mission est strictement définie :

L’ACAT enracine son combat dans sa foi, en référence à l’Evangile, et dans la déclaration universelle des droits de l’Homme.

"Nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants".

Déclaration universelle des droits de l’homme, article 5

"Chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait".

Evangile selon Saint Matthieu 25, 40

 
Pour qui l’ACAT agit-elle ?

Pour tous, dans le monde entier, sans distinction idéologique, ethnique ou religieuse. Son combat concerne tous les pays où son mandat peut s’exercer, dans la limite de ses moyens humains. En France, l’ACAT agit notamment dans les prisons, pour le droit d’asile, sans compter son activité de lobbying auprès du gouvernement et des institutions, concernant des situations en France ou dans le monde.
 
De qui dépend l’ACAT ?

Le financement de l’ACAT-France repose sur la générosité de ses adhérents et sympathisants : dons, adhésions, abonnements, vente de documentation et legs. Tout ceci garantit l’indépendance de l’ACAT.

28 ACAT se créent dans le monde entier et en 1987, la Fédération internationale de l’ACAT (FIACAT) voit le jour. Celle-ci regroupe toutes les ACAT mondiales et contribue à faire vivre le réseau ACAT. Elle a également pour mission de les représenter dans des organismes internationaux et régionaux auprès desquels elle a un statut consultatif  (ONU, Conseil de l’Europe, Commission africaine des droits de l’homme et des peuples) ou auprès de Coalitions dont elle est membre.
Aujourd’hui, l’action de l’ACAT-France par ses 10 000 militants permet de mettre fin au calvaire de plus 200 personnes chaque année.

L'ACAT à Arles

Le groupe arlésien de l'ACAT se réunit environ tous les 2 mois dans les locaux de l'Eglise réformée  9 rue de la Rotonde
Il est ouvert à tous.
Lors de certaines réunions, des invités nous font partager leurs expériences.
Nous participons ou organisons différentes manifestations cultuelles notamment une célébration oecuménique lors de la semaine de l'Unité des Chrétiens, pour la Journée Internationale de soutien aux victimes de la Torture le 26 juin.

Contacts:

Christine DEMAISON: 04.90.49.15.51
François DEBOST: 04.90.96.95.70

www.acatfrance.fr